Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Canot en écorce de bouleau

 WabanakiBirchbarkCanoe 1720 1780 Credited to Paul VanDerWerf

Wabanaki Birchbark Canoe (1720-1780) - Credité à Paul VanDerWerf

Le canot en écorce de bouleau fut un moyen de transport important et servit de navire de pêche pour plusieurs membres de communautés autochtones de l’Amérique du Nord. Les canots en écorces de bouleau sont faits de matériaux naturels provenant de bouleau, et la charpente est souvent fait de cèdre. La fabrication du canot implique une interaction complexe alliant l’art, la science et le génie. À l’opposé du canot fait de matériaux synthétiques, qui sont fabriqués à partir d’un moule avec une couche protectrice pour améliorer la force de la structure, le canot en écorce de bouleau est fabriqué par la mise en commun minutieuse de chacun de ses éléments : l’écore, la charpente, les planches et les plats bords, qui sont mis ensemble selon les directives du fabricant principal.

Marcel Labelle, un artiste métis de renommée qui est passionné par le renouement des Autochtones à leurs racines et à leur culture par l’entremise du savoir-faire de la fabrication du canot en écorce de bouleau, a débuté en mars 2017 un projet de fabrication de canot à l’Université d’Ottawa. Marcel a grandi à Mattawa, où il passa beaucoup de temps à trapper et à apprendre comment vivre avec et de la forêt. Il fit remarquer que le fait de connaître les arbres et la forêt est un atout essentiel pour tout fabricant de canot en écorce de bouleau. Cela lui permet de reconnaître les matériaux de qualité au moment opportun.

Lors de la fabrication d’un canot en écorce de bouleau, les aspects importants qui doivent être bien pris en considération sont : l’efficacité, la maniabilité et la durabilité, qui peuvent être optimales en ajustant certains éléments tels que la longueur, la largeur, la profondeur, ainsi que les matériaux utilisés.

Voici ici-bas quelques détails sur ces aspects:

La longueur: Il s’agit de la longueur d’une pointe à l’autre du canot. Plus la longueur est importante, plus le canot sera rapide. Cela dit, la longueur du canot peut diminuer sa maniabilité.

La largeur: La stabilité de navigation du canot dépend de cet élément. Augmenter la largeur donne davantage de stabilité, mais diminue la rapidité du canot. La profondeur: Ceci renvoit à la distance entre le fond du bateau et la pointe avant. Augmenter la profondeur augmente la capacité de charge, ce qui améliore la stabilité et facilite la navigation.

Le profil de la coque: Le type de profil d’un canot influence grandement sa navigation. Par exemple, si le fond du canot est plat, cela donne une bonne stabilité initiale, mais celui-ci pourrait chavirer facilement s’il y a des vagues. Un fond rond, au contraire, n’a pas une bonne stabilité initiale, mais une bonne stabilité secondaire. Le fait d’ajuster la forme de la coque permet donc de donner au canot les caractéristiques respectives d’un fond plat et d’un fond rond.

Marcel Labelle à gracieusement partagé son savoir-faire auprès d’étudiants de l’Université d’Ottawa en les assistant dans la fabrication d’un canot en écorces de bouleau. Premièrement, les étudiants ont déroulé l’écorce sur un gabarit en bois, mis en place avec des roches. Ils ont ensuite placé une charpente préfabriquée sur l’écorce, l’ont roulé vers le haut autour de la charpente, et y ont planté des pieux. Les étudiants ont accompli plusieurs tâches sous la direction de Marcel Labelle, travaillant ensemble pour construire un joli canot en écorce de bouleau.

BirchBark2 With Permission of Marcel Labelle

Conception du canot-  avec la permission de Marcel Labelle

Marcel Labelle a expliqué que les façons de penser autochtones sont holistiques, donc les aspects techniques s’amalgament aux aspects spirituels lors de la fabrication du canot. Chaque canot possède son propre esprit et son propre nom, qui se révèle aux fabricants lors de la collecte de matériaux. Le canot fabriqué à l’Université d’Ottawa possède l’esprit de Nbi Aki, Nbi signifant l’eau et Aki signifiant la terre.

Nbi Aki Birch Bark Canoe With Permission from Marcel Labelle1

Nbi Aki, canot d'écorce de bouleau - avec la permission de Marcel Labelle

Références

The Art of Canoe Building. (s.d.) Consulté le 15 avril 2018, de http://www.birchbarkcanoes.ca/default.aspx

Birch Bark Canoe. (s.d.) Consulté le 15 avril 2018, de https://www.uottawa.ca/indigenous/get-involved/events/canoe

Canoe Design. (s.d.). Consulté le 15 avril 2018, de http://canoeing.com/canoes/canoe-design/

Park, J. (14 février 2017.) U of O students learn how to build a birch-bark canoe. Consulté le 15 avril 2018, de http://www.cbc.ca/news/canada/ottawa/university-ottawa-canoe-building-1.3979947

Nous travaillons avec l'industrie et le milieu universitaire pour éduquer sur la valeur de la diversité pour l'innovation, inspirer les femmes à prospérer et célébrer les contributions des femmes en sciences et en génie.
Pour Information :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Suivez-nous!