Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Moira Dunbar (1918-1999)

Isobel Moira Dunbar (1918-1999)

« Une pionnière sur plusieurs plans. » (Vincent et Simpson-Lewis)

Moira Dunbar est née à Edinburg, Écosse, en 1918. Bien qu’elle décrocha son baccalauréat en géographie, de l’Université d’Oxford, Moira à initialement travailler comme actrice en voyage au travers de l’Europe avec une troupe de théâtre pendant la Deuxième Guerre Mondiale, avant d’entamer sa carrière en géographie. En 1947, elle voyagea au Canada avec un visa visiteur et c’est alors qu’elle apprend que le gouvernement canadien est à la recherche de géographe qualifié. Moira soumet sa candidature et débute son travail au Bureau du renseignement du Canada, en assurant l’édition d’un livre portant sur la banquise arctique.

Après avoir travaillé pour plusieurs jours, Moira soumit sa candidature pour un poste sur un brise-glace dans l’arctique, voulant entamer un travail plus pratique. Bien que sa candidature fut initialement refusée, les femmes n‘étant pas admise sur les brise-glace, Moira fut persévérante, et vue sa candidature acceptée par le sous-ministre.

Lorsqu'on l'interrogea sur son expérience initiale étant la seule femme admise sur un brise-glace, Moira affirme: « Je crois qu’ils me voyaient comme le mélange d’une fleur délicate et d’une maladie dangereuse… Je crois qu’ils s’attendaient à ce que je tente de séduire tous les hommes, ou quelque chose du genre (The Herald, 1999). » Ce traitement ne fut que temporaire, et Moira fut rapidement considéré comme membre de l’équipe.

Tout au long de sa carrière, Moira conduit la plupart de ses recherches à bord des brise-glace. Elle réalisa les avantages d’étudier la glace du haut, et commença à faire du lobby pour pouvoir voler avec l'Aviation royale du Canada. Lorsqu’elle obtenu permission, Moira devint la première femme à survolé le Pôle Nord.

Moira publia plusieurs articles scientifiques tout long de sa carrière et appris même le russe pour être en mesure de comprendre les recherches russes portant sur la glace arctique. En 1971, Moira fut accordé la Médaille Massé de la Société géographique royale du Canada, faisait d’elle la première et la seule femme ayant obtenue cette médaille jusqu’à aujourd’hui. Dans son témoignage pour l’obtention de cette prestigieuse médaille, elle dit : « Quiconque a l’intention de se lancer dans le domaine des transports du Nord ne risque pas d’aller bien loin sans prendre appui sur sa recherche (Vincent et Simpson-Lewis). »

Lorsque Moira se retraita en 1978, elle reçut l’Ordre du Canada et fut gouverneure de l'Institut arctique de l'Amérique du Nord et directrice de la Société géographique royale du Canada. Moira était à l’avant-garde de la recherche et une pionnière en glaciologie, rabattant toutes les barrières qu’elle put rencontrer lors de sa carrière.

 

moira

Courtoisie de Science.ca

moira 2

Moira Dunbar and Keith Greenaway in 1956. Photo courtesy o

f the Royal Canadian Geographical Society

Moira Dunbar et Keith Greenaway en 1956. Courtoisie de la Société géographique royale du Canada.

Moira Dunbar and Keith Greenaway in 1956. Photo courtesy o

f the Royal Canadian Geographical Society

Moira Dunbar and Keith Greenaway in 1956. Photo courtesy o

f the Royal Canadian Geographical Society

Bibliography

Hulbe, Christina L., Weili Wang, et Simon Ommanney. (2010). Women in Glaciology, a Historical Perspective. Journal of Glaciology 56 (200), 944–64. doi:10.3189/002214311796406202.

Massey Medal. (s.d.) http://www.rcgs.org/awards/massey_medal/previous_winners.asp. (consultée le 16 janvier 2018).

Moira Isobel Dunbar . (s.d.)  http://www.science.ca/scientists/scientistprofile.php?pID=346 (consultée le 16 janvier 2018).

Moira Dunbar. (10 décembre 1999.) http://www.heraldscotland.com/news/12202896.display/ (consultée le 16 janvier 2018).

Rowley, Diana. (10 décembre 2008.) Isobel Moira Dunbar.  http://www.thecanadianencyclopedia.ca/en/article/isobel-moira-dunbar/ (consultée le 16 janvier 2018).

Vincent, Mary, et Wendy Simpson-Lewis. (s.d.) Northern Exposure. http://www.rcgs.org/about/history/northern_exposure.asp (consulté le 16 janvier 2018).

 

Nous travaillons avec l'industrie et le milieu universitaire pour éduquer sur la valeur de la diversité pour l'innovation, inspirer les femmes à prospérer et célébrer les contributions des femmes en sciences et en génie.
Pour Information :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.